Les formations pour devenir plombier

  • Monday, Jul 4, 2022

devenir plombier

Le métier de plombier est l’une des professions qui jouissent d’une bonne réputation et de belles perspectives. Activité exercée soit à son propre compte soit en tant que salarié, la plomberie s’ouvre à toute personne douée de ses mains comme chez Artisan Plombier Paris. Cet article vous présente tout ce qu’il y a à savoir sur cette passionnante profession.

Quelles sont les missions du plombier ?

Un plombier est un ouvrier professionnel du secteur du BTP. Aujourd’hui, le plombier n’est plus celui qu’on appelle en urgence pour colmater les brèches d’un tuyau cassé ou pour réparer une fuite d’eau. Sa mission a évolué et il peut intervenir sur de nombreux autres types de chantiers comme :

  • l'installation des équipements sanitaires
  • la pose de piscine et de spa
  • la création du plan du réseau d’eau
  • la connexion au réseau d’eau d’appareils supplémentaires
  • la mise en place de système de chauffage.

Généralement, le plombier travaille selon le plan qui lui est fourni. Bien entendu, grâce à son expertise, il peut donner son point de vue afin que le travail ne souffre d’aucune imperfection. Le plombier trace le parcours des canalisations le long des murs et des cloisons. Par ailleurs, il installe les appareils sanitaires, des radiateurs, des chaudières et veille au réglage et à l’entretien de toutes les installations.

Quelles formations pour devenir plombier ?

Pour devenir plombier, il est important de faire une formation afin d’acquérir les bases du métier. Il est possible d’embrasser cette formation avec un CAP adapté. Pour le niveau CAP, vous devez faire une formation pour acquérir un CAP MIS, monteur en installations sanitaires ou un MC maintenance en équipement thermique individuel.

Le bac pour devenir plombier

Vous pouvez intégrer le corps de la plomberie avec le niveau bac. Mais il faut souligner que toutes les catégories de bac ne sont pas acceptées. Pour faire carrière dans la plomberie, vous devez avoir un bac pro MEE, un bac pro MFER, un bac pro ICCER. Un BP (brevet professionnel) en installation du génie climatique et sanitaire ou un BP métier de la piscine peut aussi faire l’affaire.

Quelles formations après le Bac ?

Après votre bac, vous pouvez également vous engager dans la plomberie. Là, vous devez vous inscrire en BTS FED (fluides énergies domotiques). Au bout de 2 ans, vous sortez avec votre diplôme. La durée de la formation en plomberie dépend de votre niveau. Si vous avez le BEPC et que vous envisagez de faire carrière dans la plomberie après le bac, il faut encore faire 3 années d’études. Si en revanche, c’est le BTS qui vous intéresse, après votre BEPC, vous devez patienter pendant 5 ans de plus.

Quelles sont les qualités pour devenir un bon plombier ?

Bien entendu, la formation est cruciale pour devenir plombier. Cependant, en plus d’une certification professionnelle, cet artisan doit disposer de certaines qualités pour réussir dans son métier. Il doit jouir d’une bonne condition physique en raison des objets lourds à porter et des nombreux déplacements que requiert la profession. Les sollicitations peuvent arriver à n’importe quel moment. Il doit donc se montrer disponible de façon permanente, c’est-à-dire 24 h/24 et 7 j/7, y compris les jours fériés.

De plus, il doit disposer d’une vraie habileté manuelle pour accomplir avec aisance les tâches du métier. Par ailleurs, avoir un bon sens commercial pour démarcher les clients et posséder un esprit méthodique pour gérer son travail sont des atouts tout aussi importants. Avoir des compétences annexes en bâtiment (maçonnerie, soudure, réalisation de finitions) est toujours un avantage. Pour finir, il doit se montrer particulièrement prudent et respectueux des normes et règles de sécurité. Ceci pour ne pas mettre en danger la vie de ses clients et compromettre sa carrière.

Combien gagne un plombier ?

Le salaire du plombier n’est pas fixe. Il dépend de sa qualification, de la zone géographique où il se trouve, de ses compétences et de son ancienneté dans la branche. S’il se trouve à Paris et travaille pour une entreprise, il peut toucher 1 500 euros en début de carrière. Au fil du temps, il peut passer à 2 000 euros et finir sa carrière avec 3 000 euros. Dans les autres régions, les structures paient généralement le S.M.I.C. Lorsqu’il évolue en freelance, son revenu est aussi extrêmement variable. Il dépend du client, de la zone d’intervention et surtout du nombre d’interventions effectuées au cours du mois. Cela signifie que plus il réalise des opérations au cours d’un mois, plus il gagne. Il peut ainsi se retrouver à 5 000 euros après 30 jours d’activités.

Quels sont les avantages du métier et les perspectives d’évolution de carrière ?

Être plombier offre de nombreux avantages. D’abord, c’est un métier qui propose l’un des meilleurs niveaux de rémunération. Les compétences que vous acquérez dans le domaine, vous les gardez pour toute la vie. Chaque jour, les nouveaux défis auxquels vous êtes confronté rendent le travail plus excitant. Il ne faut pas oublier que c’est un job social, vous rencontrerez de nouvelles personnes tous les jours. Pour finir, la durée de la formation pour devenir plombier est relativement courte.

Tout comme les autres métiers, le plombier peut, s’il le souhaite, évoluer pour accéder à des spécificités encore plus pointues. En accumulant des années d’expérience et des formations spécialisées, un plombier peut-être en même temps un installateur thermique. Il peut aussi devenir technicien de chantier, chef d’équipe, etc.

metier-plombier